Pot à musique – 2009
Développement d’un prototype de commande gestuelle de lecture de contenus audio, pour Orange.

Music pot – 2009
Internet sound player, controlled by hand gestures.

 

 

 

Internet fourni aujourd’hui un grand nombre de services : sites d’information, d’organisation de documents, de partage de contenus, de webradios… Afin de rassembler en une page les contenus éparpillés qui nous intéresse, il existe plusieurs services d’accueil permettant de les gérer. Mais leur lecture nécessite toujours un ordinateur, ou une base d’enceinte accueillant un Smartphone.

Today, Internet provide many services : information, files organization, contents sharing, webradios… in order to gather scattered contents, there are several portal pages allowing to manage them. However, we still need a computer, or a smartphone base speaker, to accede to them.

 

Ce pot à musique a été développé en stage dans le laboratoire de recherche et de développement d’Orange, à Grenoble, est, dans sa forme et ses interactions, proche d’un des outils proposé dans la panoplie Pantice. Il s’agit une sorte d’enceinte mobile reliée à distance à la connexion internet. On la programme au travers d’une plateforme en ligne, pour accéder à des émissions de webradios ou des musiques sans passer par l’ordinateur.

This music pot has been developed during an intership program in the Orange laboratory of research and development , in Grenoble. It is, in its shape and its interactions, close to one of the tools proposed in the Pantice project panoply. It is a mobil speaker connected  to internet. Through this device, user can accede to this favorite broadcast or webradios without computer or base speaker. In order to program it, a platform online allows to manage and to organize the contents. 

 


  
Ci-dessus, démonstration de la maquette interactive fonctionnelle présentant la commande gestuelle.

Up, demonstration of the functional interactive model, presenting the gesture interface.

 

 

 2009, projet réalisé avec Steven Strachan et Agnès Gimeno, au sein du laboratoire de Recherche et Développement d’Orange, à Grenoble.