Cinquième pièce – ESAT La Montagne – 2012
Développement d’une signalétique, d’un aménagement de lieu de vente, et d’une gamme de mobilier pour un ESAT.

L’Établissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT)  la Montagne est un centre médico-social se servant du Travail comme facteur d’intégration social et professionnel, portant des valeurs d’autonomie et de rythme personnalisé.  Dans ce cadre, le travail répond au besoin de réalisation de soi-même, et apporte la satisfaction d’être parvenu à réaliser une entreprise. Cet ESAT accueille des personnes handicapées dans plusieurs ateliers, tels que l’atelier menuiserie, l’atelier horticulture, l’atelier reliure ou encore le centre équestre.

Afin de développer les activités de l’établissement et de communiquer sur la qualité des travaux réalisés par les travailleurs handicapés, l’ESAT s’ouvre au public et propose la vente de plantes et d’objets produits dans les ateliers.

Quelle expérience proposer dans la visite de ce lieu ?
Cette question implique de définir une traduction plastique, graphique et symbolique des valeurs, des missions et de l’identité de l’ESAT. Il s’agit également de « mettre en scène » la rencontre des travailleurs et des visiteurs, en leur proposant une expérience différente que celle proposée dans le commerce.

Conçu à partir d’un principe de balises, à l’instar des chemins de randonnée, la signalétique propose un parcours suggéré plutôt qu’imposé, tout en indiquant clairement les informations à communiquer aux visiteurs. Elle permet de préserver le climat calme et posé du lieu, propice au travail des personnes handicapées. Cette ambiance instaure une relation sereine entre les visiteurs et les travailleurs.
Afin de rester cohérent avec les valeurs d’autonomie, nous avons utilisé les lieux comme ressource matérielle et de main d’œuvre. Le principe de construction, décliné sur les autres productions, s’inspire de l’image du tuteur.

Dans le souci de divulguer avec parcimonie des informations relatives aux plantes afin de favoriser un échange direct entre les travailleurs handicapés et les clients, nous avons conçu trois types de structures légères dans la serre. L’une nomme la plante et affiche son prix, l’autre désigne les plantes pas encore prêtes à la vente, et la dernière souligne des propriétés cachées telles que des comportements spéciaux d’une plante ou son odeur particulière.

Lieu stratégique, la boutique est le point de convergence des ateliers de l’ESAT où le visiteur n’a pas accès. Comme des pliages en papier, les murs se délitent et laissent entrevoir la vie dans les ateliers. Ce principe permet de décliner plusieurs surfaces d’exposition. Certaines supportent photos et témoignages : Un tel parle de comment il est devenu comédien, une  autre nous parle d’un malaise… Ces brides de vie se couplent à l’exposition de productions à vendre et de techniques de travail.

 

Le mobilier de cette gamme « 5ème pièce de la maison » est imaginé pour se placer dans des espaces de transition entre l’intérieur et l’extérieur (véranda, perron, balcon, cour…). Ces objets, pour partie des jardinières, sont constitués d’une structure légère en bois, assemblée en menuiserie, et d’un sac en textile accueillant la terre, confectionné en atelier de conditionnement. La collaboration de deux ateliers est ainsi représentée.

 

2012, projet réalisé avec Elodie Cardinaud, pour l’ESAT – La Montagne.